Grèce, Monemvasia – Ermioni

Grèce, Monemvasia – Ermioni

Nous quittons la superbe cité de Monemvasia et continuons vers le sud  jusqu’à Agios Fokas. La route s’arrête sur une presqu’île avec une chapelle. C’est très joli mais nous ne profitons pas trop, il fait froid, il pleut et il y a du vent!

Nous repartons le lendemain direction Vigklafia, au sud ouest du premier « pis ». D’ici, on peut prendre le bateau pour aller visiter l’île d’Elafinos. Le soleil est revenu et, en plus, on s’est fait deux copains!

En partant, nous nous arrêtons dans un Carrefour (ça vaut le détour), il n’y a jamais personne sur leur parking (on a compris pourquoi), leurs rayons sont vides et leurs prix exorbitants!!

Nous reprenons la route vers Valtaki, au nord ouest de Ghithio, (à l’attaque du deuxième pis) pour se poser sur le parking d’une taverne à côté de la plage où se trouve un bateau échoué. Le spot est très joli, nous y ferons notre premier barbecue de l’année, des souvlaki!! Nous y resterons 3 jours.

Direction ensuite le camping de Mani Beach, au sud de Ghithio pour le ravitaillement en eau mais surtout les lessives!

Le lendemain, c’est reparti, le Magne (vrai nom du second « pis »), c’est magnifique mais très montagneux et le camion chauffant de plus en plus vite en montagne nous décidons de ne pas aller plus bas. Il nous faut aussi du gaz, les bouteilles partent vite quand on allume le chauffage!! Il y a peut-être un plan à kalamata, on y va. Finalement, pas de gaz, on a quand même fait des courses. On se dirige alors vers un ancien camping sur le port d’Agios Andreas. Le Magne, c’est fini, c’était court mail il y a tellement de choses à voir, pas de regrets!

Nous nous dirigeons après vers Pylos et sa lagune. Nous nous posons au bord d’une crique magnifique, un château en haut de la falaise comme vue, c’est juste Wouah!!!! Nous faisons journée plage, visite du château et tour de la lagune, ça fait du bien de se balader, le soleil, la chaleur!

Et voila, le troisième « pis » est fini, il est déjà temps de prendre la route du nord même si on est loin d’être rentrer!! Direction la plage d’Elea, une longue pinède avec beaucoup de places pour se poser. C’est aussi un spot où les tortues viennent pondre. On ne verra pas de tortues mais on cohabitera avec une famille de chiens qui habite sur place (ils ont même leur camion!).

Il est temps de dire au revoir à cette mignonne famille. Nous roulons maintenant vers Olympie pour une petite visite (ça fait longtemps). Le site est superbe, encore une immersion réussie. Le musée est à faire également.

En sortant, nous décidons, d’un gros coup de motivation, de rejoindre Nauplie dans la foulée pour ne pas avoir à dormir sur la route (montagneuse donc encore très froide) et risquer de tomber en panne de gaz (que nous n’avons toujours pas rempli!). Nous arrivons à bon port à la tombée de la nuit et nous posons sur… le port!

Le lendemain, après avoir déposé les bouteilles chez le marchand de gaz, nous nous baladons dans la vieille ville et montons même jusqu à l’entrée de la citadelle, la vue est magnifique.

Nous repartons au matin, chargés de nos 2 bouteilles de gaz pleines, vers l’Argolide, la région à l’est de Nauplie jusqu’à la plage de saladie. C’est une plage de galets avec un énorme hôtel abandonné. Nous y restons 3 jours sans trop se balader, les chasseurs tirent sans cesse, pas très loin et de l’aube au crépuscule. Des cartouches jonchent le sol… pas très écolo et pas très rassurant!!!

Nous nous arrêtons ensuite à Ermioni, petite plage sympa mais le beau temps n’étant pas au rendez-vous, et l’eau manquant, nous ne restons qu’une nuit.

 

 

 

 

Grèce, Astakos – Monemvasia

Grèce, Astakos – Monemvasia

Nous quittons cette petite crique après trois jours de farniente pour rejoindre un CamperStop et faire quelques machines à laver.

Nous prenons le pont de Patras, nous arrivons dans le Péloponnèse.

Le premier Camper Stop étant fermé, nous continuons vers un second en prenant la route vers l’est. Après deux heures de route en travaux et un deuxième CamperStop ouvert mais sans machine, nous préférons continuer encore plus à l’est vers un camping plutôt que faire demi tour et reprendre l’itinéraire prévu.

Nous arrivons au camping Glaros, il est ouvert ! Nous pouvons enfin faire quelques machines.

En cette saison le camping est complètement vide, le gérant nous installe sur la terrasse d’un emplacement d’une caravane. Nous profitons du robinet d’eau salée pour laver le camping car. En effet il n’y a qu’un seul point d’eau potable pour tout le site … tous les autres sont à l’eau salée. Nous l’apprendrons à nos dépends en remplissant toute la cuve du camion avec cette eau de mer …

Ajoutons à la note des sanitaires vétustes, une machine à laver annoncée gratuite mais payante, 20 centimes les 7 min d’eau chaude ou pas (chauffe eau solaire) et un prix de 25 euro sans électricité et on obtient le lavomatic le plus cher de Grèce!

Nous reprenons la route le lendemain pour une autre mission, remplir une bouteille de gaz française. Encore une fois grâce à Park4Night, nous trouvons sans problème la petite boutique en centre ville de Nafplio (Nauplie) où l’on dépose sa bouteille le matin et la récupère le lendemain pleine.

En attendant nous faisons quelques courses et allons nous poser à trois kilomètres en bord de plage.

Nous récupérons la bouteille comme convenu le lendemain matin. Comme le temps est mauvais, nous remettons la visite de Nafplio et la montée des 900 marches jusqu’au château pour notre prochain passage.

Direction maintenant une petite plage isolée près de la réserve ornithologique de Paralia Astros. Nous voyons la ville ancienne sur son rocher depuis la plage. La nuit, le fort qui la surplombe est éclairé, c’est décidé nous irons la visiter demain !

Nous restons trois jour au calme puis repartons vers Monemvasia par une des routes les plus pittoresques de Grèce. En chemin nous apercevons un monastère encastré dans la falaise.

Nous nous installons à 8km de Monemvasia pour attendre la fin de la pluie, nous visitons la ville le lendemain.

Entrée de la ville.

Cette ville est vraiment magnifique, un dédale de ruelles dans la ville basse ou presque tous les bâtiments sont restaurés. La cité est déserte, l’immersion est totale!

Sur le rocher, la ville ville haute, en ruine, offre un superbe panorama sur le village moderne (Geryfa).

 

 

 

 

 

 

 

 

Grèce, Sagiada – Astakos

Grèce, Sagiada – Astakos

Ce matin une fine couche de neige recouvre l’herbe.

Ne sachant pas comment se procurer du gaz en Grèce, nous décidons de repasser en Albanie pour faire remplir notre bouteille. Cela ne fait pas vraiment rigoler le douanier grecque qui ce demande bien pourquoi nous avons fait un aller retour de 10 minutes dans le pays voisin …

Nous prenons la direction de Preveza pour faire quelques courses. Il neige de plus en plus et rapidement nous ne voyons par endroit plus la route.

Nous nous rapprochons de côte, la neige deviens pluie, nous passons une journée au bord d’un minuscule port de pêcheur à attendre le retour du soleil.

Le lendemain, un passage au Lidl de Preveza nous donne une idée des prix en Grèce :

1kg d’orange : 0.55€

1kg de feta : 5.5€

Pour le reste c’est le même tarif qu’en France.

Nous nous installons face au port pour deux jours, il fait beau mais froid.

Vendredi nous reprenons la route pour une petite crique près d’Astakos. Pour éviter un détour de 130km, nous empruntons le tunnel sous marin de Preveza (5€).